Eternity Ranch


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « SS » - [ Validé ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Iwa - SS

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 23
Amour : Qui sait ?
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Age: 3
Relations:

MessageSujet: « SS » - [ Validé ]   Lun 22 Nov - 11:36


ID



  • Nom : Aucune personne n'a voulu attribuer un nom à cet étalon, puisqu'aucun autre que son entraîneur et quelques personnes qui ne faisaient que passer, n'ont voulu essayer de l'approcher.
  • Surnom : « SS » . C'est une sorte de nom de code qu'ils lui ont donné. Juste deux lettres, trop simple pour l'équidé.
  • Age : Un peu plus de trois ans.
  • Race : ? Ses parents ne sont pas des chevaux de pure race, ce qui fait de même pour l'étalon. Mais ils ont tout de même donné du sang arabe à leur descendance. Puisqu'ils ont des grand-pères (/mère) qui étaient de cette race-là.
  • Origine : Un éleveur pas très bien réputé pour son « école de dressage ». Les chevaux sont bons, beaux, mais n'ont pas souvent un très bon caractère, ce qui fait que les employés ne sont pas très patients et finissent par quitter cet endroit. Et qu'ils n'arrivent pas, non plus, à vendre leurs chevaux.



WHAT DO YOU LIKE ?



  • Discipline Favorite : Il ne connait que le dressage, donc... Peut être qu'un jour où il aura essayé autre chose, il aura une préférence.
  • En Liberté : Cela dépend du temps passé au box. Si c'est vraiment long, il rue d'abord puis galope pendant une bonne dizaine de minutes, voir plus selon ses envies.
  • Jeux Favoris : N'ayant jamais été en contact, sauf petit, avec d'autres êtres, il est assez difficile de le savoir.
  • Lieux Préféré : Tout sauf le box !
  • Goût Culinaire : Pommes bien juteuses & les betteraves
  • Saison Favorite : Le printemps et l'été, puisque ce sont les périodes où il sort le plus souvent. Pourtant, l'étalon aime bien se rouler dans la neige.



I WANT TO KNOW YOU A BIT MORE...



  • Caractère : Avec les autres chevaux, « SS » se montre plutôt solitaire. Ce n'est pas pourtant qu'il va les attaquer, il préfère juste être seul et éloigné des autres. Par contre si on l'embête, il réagira plutôt mal à cela. Coups de dents et oreilles en arrière... Mais il ne cherche pas vraiment à être le plus fort, dans le pré. Tant que celui-ci est assez grand pour que les équidés ne se marchent pas dessus, pas de problèmes pour partager l'endroit. (en fait, cela est à voir, puisqu'il n'a pas été très souvent en contact avec des congénères)
    Tandis qu'avec les humains, c'est autre chose. La haine qu'il a accumulée contre eux est devenue toujours plus forte jusque ses trois ans, et même maintenant, ce qui fait qu'il n'est pas très généreux. Mais ils l'ont aussi cherché (~> Histoire). En gros, il est toujours agressif. Oreilles toujours en arrière, coups de dents volant par-ci par-là. Et si l'un d'entre eux passe, par hasard, derrière lui, cette fois, ce sont ses sabots qu'il se prend ! Et, aucun problème là-dessus, il les lance comme si c'était tout à fait normal. Quand on le laisse au pré ou au paddock (un endroit où il peut galoper ~> prendre de la vitesse), il devient insupportable. Mais quand il est vraiment énervé, il peut arriver jusque foncer sur la personne en question. Une fois, il était tellement enragé qu'il n'a pas pensé à s'arrêter et s'est pris la barrière qui a volé en éclats... (Avec plusieurs dégâts sur ses antérieurs, bien sûr). Et ce n'est pas la douleur qui l'empêche qui l'empêche d'être agressif, bien au contraire. Pourtant, il a essayé d'être patient.... Mais voilà le résultat.
    Au box, « SS » est très impatient. Il déteste rester enfermé et le montre bien. Il donne de bons coups dans la porte de son box, gratte le sol, et rue même parfois contre elle (la porte, hein). Je ne vois pas trop quoi ajouter là dedans, donc, suivant.
    Avec « les autres ». Le jeune étalon est très peureux. Il devient fou contre tout et n'importe quoi. La première en laquelle il eut peur, ce fut l'homme. La deuxième, le harnachement. Et tant d'autres choses sont encore là dedans. Même des petits animaux qu'il n'a pas vus. Donc, pour voir s'il est le seul à avoir peur, il les « attaque ». Généralement, ils finissent par fuir (sauf les hommes égoïstes et le harnachement). On peut aussi dire que c'est de la curiosité, mais peut être aussi de la bêtise, puisqu'au bout de trois ans, il leur court toujours après. A moins que ce ne soit une manière d'exprimer son envie de se défouler et jouer. Bête ou joueur ? Cela dépend de la manière dont on voit les choses...
  • Défauts : Solitaire - Agressif - Peureux - Peu confiant - Impatient (au box)
  • Qualités : Curieux - Gentil (si on l'a bien mérité) - Attentif - Patient - Joueur (même s'il le montre très rarement)
  • Craintes : Il y en a tellement ! Mais, les plus grandes, comme demandé, ce sont les hommes et le harnachement, même s'il se montre autant agressif avec l'un qu'avec l'autre. Il espère juste qu'ils finiront par le laisser tranquille.



WHAT DO YOU LOOK LIKE ?



  • Description : « SS » est un étalon ayant les sabots fins, assez robustes et foncés. Ses antérieurs et postérieurs, tout aussi fins, passe du gris clair au gris foncé. L’avant main est plutôt blanche-gris clair, avec une tête fine et plus foncée par endroits. Une partie de ses naseaux est plutôt noire, l’autre rose clair. Sa crinière, attachée à son encolure, est épaisse, bouclée et foncé. Aussi pleine de nœuds à cause du petit brossage auquel il avait le droit. Ses yeux sont très foncés, presque noirs, et l’on ne peut ressentir que deux sentiments, à l’intérieur : peur et haine. Ses petites oreilles, attentives, sont souvent cachées parmi ses crins.
    Tandis que son arrière main est plus foncée, contenant des petites taches blanches qui se sont posées par là. Sa queue, toute aussi épaisse que sa crinière, est foncée au « début », tandis qu’elle devient plus claire en chemin. Celle-ci est moins bouclée.
    En général, l’étalon est fin, plus « musclé pour l’endurance, la vitesse et le dressage » que le reste. Il est aussi d’assez petite taille et toise environ un mètre cinquante sept.

  • Particularité : Sur ses lèvres, sensibles, et au niveau du passage de sangle, il reste encore quelques cicatrices.



AND YOUR STORY ?




    => Jusque ses six mois
    C’est donc dans cette « école de dressage » qu’une jeune poulinière donna naissance à ce poulain sans nom, en fin mars. Une jument qui n’avait pas un très grand talent mais, c’est avec un bon cheval, qu’elle donna naissance à ce petit. La mère, plutôt agressive, curieuse et solitaire. Le père, plutôt peureux, attentif et joueur. Il prit une bonne partie de chaque, et une robe grise, qu’il doit, cette fois, à ses deux parents. Bien qu’elle était plutôt baie, à sa naissance. Jusque ses six mois, il resta seul, avec sa mère, dans un pré. D’autres poulains étaient bien présents, mais eux aussi avaient, comme seul contact, celui de leur mère qui les protégeait d’un ennemi imaginaire… Il semblait que des êtres étranges, les bipèdes, comptaient les jours jusque ses six mois. Et c’est le jour même de cette moitié d’année, qu’il connut la « vraie » souffrance. Il fut brutalement éloigné de sa mère, par des êtres qu’il ne connaissait même pas. Ils l’enfermèrent entre quatre murs, pour la première fois. Et c’est une des raisons pour laquelle l’école a mauvaise réputation : la séparation trop brutale.

    => Jusque sa première année
    Après cet éloignement, le poulain appelait sa mère jour et nuit. Tellement que cela devenait énervant : autant pour les autres chevaux qui s’agitaient et les palefreniers, mais aussi le « propriétaire » (il n’était jamais là, et s’occupait très peu du sort de ses chevaux. Il donnait son « pouvoir » à sa femme, une petite blonde sadique… (Et non, je n’ai rien contre elles)). Les chevaux, donc, souffraient tous régulièrement. C’est la raison de leur agressivité ou peur, selon les individus..
    Le jeune cheval passait son temps à tourner en rond dans son box. Et, au bout de deux jours, il n’eut plus de réponses de sa mère. L’avait-elle oublié ? En fait, pour qu’ils arrêtent de s’appeler, la p’tite dame a envoyé la jument balader dans un autre ranch, en pension. Elle y était sûrement mieux, mais… Le jeune cheval, lui, désespérait. Il pensait qu’on l’avait oublié. Après une semaine à l’appeler régulièrement, il commença à moins le faire, n’ayant plus de réponses. Jusqu’à s’arrêter totalement. Un de ces bipèdes l’envoya alors au pré, seul. « SS » avait peu connu la vie extérieure, sauf derrière sa mère, ce qui faisait qu’il redécouvrait ce nouvel endroit (puisqu’il n’est pas dans le même pré).
    Et c’est là qu’il connut la peur. Dans cet endroit. Puisque jusque là, il avait été protégé… Un matin, un petit chien sortit de nulle part. La première réaction qu’eut le poulain, ce fut de s’enfuir. Il allait plus vite que le petit animal, mais sur courte distance. N’étant pas habitué à galoper aussi vite aussi longtemps, il fut obliger de s’arrêter, malgré les aboiements de l’animal. Un peu plus loin se trouvait sa maîtresse, qui ne semblait pas trop faire attention à son animal, mais semblait bien s’amuser avec une des personnes de l’ « école de dressage ». Et c’est là que se montra le caractère de sa mère. Un arrêt brusque, et, rapidement, ses oreilles se plaquent sur sa tête et il montre les dents. Le chien ne semble plus vouloir continuer sa course, mais ne fuit pas. Le jeune cheval en profite pour reprendre, lentement, son souffle. Il reste un instant ainsi, gratte par moments le sol, puis hennit. D’un coup, il s’élance sur le petit animal qui ne trouve plus qu’une option : fuir à son tour. Toute comme sa première réaction, la deuxième avait été presque immédiate. Comme quoi le sang de ses parents coule bien dans ses veines… Une fois arrivé jusqu’à la barrière où se trouvait la « nana », le poulain ralentit jusque s’arrêter, puis se montra moins agressif. Devenant folle, la demoiselle se mit à crier sur le pauvre cheval qui n’y comprenait plus rien. Elle l’insultait. Elle aurait mieux fait de surveiller son chien… Et, pour « répondre » à tous ces cris, le petit cheval plaqua à nouveau les oreilles et se mit à montrer les dents « Va-t-elle, aussi, partir ? A-t-elle peur ? ». Surprise, la demoiselle s’en alla en jurant.
    Cette façon de se comporter était bien plus efficace que la fuite, il l’avait compris. Et c’est ainsi que, dans son pré, il faisait fuir toute bestiole qui osait pointer son nez dans son territoire. Bien qu’il ne l’ait jamais fait contre un autre équidé. Tout continua ainsi jusque sa première année.

    => Début de ses un an – Partie 1 : la découverte…
    C’est au début de celle-ci, qu’un homme étrange commença à pointer son nez et observer l’étalon, qui faisait comme si le bonhomme n’existait pas, pourchassant les oiseaux et quelques souris (étant donné que c’est la campagne…) qui osaient pointer leur nez. Au bout d’environ une semaine, ce n’est pas l’étalon qu’il vint voir, mais la p’tite sadique. Il voulait prendre le jeune équidé, mais seulement s’il était débourré dans un an. Bien qu’elle soit ce qu’elle est, la femme n’accepta pas tout de suite. Mais, le prix lui mit l’eau à la bouche. Un très bon prix… Elle n’hésita plus bien longtemps : l’école avait besoin d’argent ! Et ils signèrent alors une sorte de contrat. L’homme partit alors, et ne revint plus observer l’équidé : il semblait avoir confiance. De l’autre côté, cela s’activait. Un homme un peu costaud et pas très tendre avait décidé de s’occuper du poulain, soi-disant parce qu’il était jeune, et donc très actif. Ou alors simplement pour montrer sa fierté…
    Il se ramena donc avec licol, filet, tapis et selle. Première chose à faire : attraper l’animal. « SS », trop apeuré par l’imposant bipède, se laissa vite attraper. Il n’essaya même pas de fuir, ses antérieurs refusant d’obéir, et tremblant par moments. Il suivit alors l’homme, cherchant à rester éloigné le plus possible. Le bipède était parfois obligé de tirer sur la longe pour que le poulain se remette en marche. Celui-ci avait les oreilles légèrement plaqués, mêlées dans sa crinière. Il ne savait pas vraiment comment réagir. Il lui passa, vite fait, un coup de brosse sur tout le corps. Appuyant assez fort pour enlever le plus de saleté. Le poulain, sensible, gigotait régulièrement, il lui arrivait même de frapper le sol avec son sabot. Et, tout de suite après, sans lui demander son avis, on lui posa un tapis et une selle sur le dos, puis on lui enleva le licol pour mettre un filet sans rênes, pour enfin le lâcher dans un paddock. Le jeune se débattait, à cause de toutes ces choses qui le faisaient souffrir. Tout d’abord, les montants du filet étaient trop serrés, ce qui tirait continuellement sur sa bouche qui était très souvent grande ouverte pour réduire la douleur. En plus de cela, la sangle était très serrée, et pas très protégée (en vieux cuir), ce qui frottait sur sa peau sensible. « SS » galopait un peu dans tous les sens, dans ce petit espace, agitant la tête, et se cabrant par moments pour essayer de faire tomber cette selle. Mais rien n’y faisait : tout restait en place. Au bout d’une bonne heure, voir plus, de manège, il était épuisé et se laissa alors tomber sur le sol. Le mors était couvert de « bave », et il avait beaucoup transpiré. Et le voilà tenté de se rouler… L’homme entra alors à toute vitesse dans le paddock et se mit à faire de grands gestes en criant. Le poulain utilisa ce qui lui restait pour se relever et s’éloigner le plus qu’il pouvait, mais il ne voulait pas fuir plus longtemps : il fallait qu’on lui enlève tout ceci ! Il était tout de même plus agressif avec l’homme qu’avant, allant jusqu’à montrer les dents et tenter de lui attraper le bras, les mains. Finalement, la selle tomba et le filet aussi. Il réussit à lui mettre un licol, et le poulain dut le suivre jusqu’au pré, là où il savait qu’il serait mieux. On le lâcha alors, et il se planqua au fond de celui-ci, avant de s’écrouler sur le sol sous la douleur et la fatigue. De petites blessures s’étaient ouvertes au niveau de ses lèvres et du passage de sangle.

    => Jusque ses un an et demi – Partie 2 : …des bipèdes…
    Il se réveilla alors le lendemain matin, et but beaucoup. Il se mit alors à brouter, comme tout cheval normal fait. Puis il reprit ses activités habituelles. C’est en début d’après midi, que l’homme revint. Toujours une longe à la main. On lui avait laissé le licol… Le poulain ne réagit pas de la même manière que le jour d’avant. Au début, il ne bougea pas. Puis quand il fut vers le milieu du pré, il commença à se déplacer et prit de la vitesse, sans se montrer agressif. Il galopait, galopait… et l’homme continuait de marcher, tranquille. Un autre bipède se montra, derrière le poulain. Rapidement, il accéléra et se retrouva entre les deux hommes. A deux, ils réussirent finalement à l’attraper. Pas très content, le jeune cheval tentait de leur résister. Même si cela en était vain. Ils l’attachèrent, et passèrent le petit coup de brosse rapidement, chatouillant au passage « SS », avec leur étrille… L’un des hommes, le plus costaud, tenait l’équidé, tandis que l’autre lui remettait la même selle que la veille, puis le filet. Il fut lâché, encore, dans le paddock. Et re-belote ! Il devenait plus agressif contre ce harnachement, toujours plus. Et ces journées se comptèrent à soixante ! Toutes semblaient les mêmes. A partir du deuxième mois, le jeune cheval n’était plus patient. Il sentait sa haine contre les bipèdes envahir son esprit. Il crut même que sa peur avait disparu. Pourtant, les deux sentiments s’étaient liés. Et pour lui, c’était normal. Il n’en connaissait pourtant que deux, des bipèdes. Mais, lui, il croyait tous les connaître : Ils sont tous pareils ! Les blessures s’étaient agrandies et le faisaient toujours plus souffrir.
    A partir du deuxième mois, un poids se rajouta sur la selle, et dans le mors. L’homme, qui était à côté, il ne le voyait plus. Pendant quelques instants, il le cherchait. A droite, à gauche… Puis il tourna la tête, et là… ! Sur son dos. Son territoire ! Il se mit à ruer de plus belle. Et, en plus des souffrances qu’il avait déjà, des coups se faisaient sentir sur ses flans. Et, à chacun d’entre eux, il accélérait. Quand le « poids » se faisait trop lourd dans sa bouche, il se cabrait et jetait ses antérieurs. La terreur et la colère faisaient entièrement partie de son être. C’est ce qu’il pensa, pensait et pense encore. Même épuisé, le jeune étalon ne se laissait pas faire. Il en bavait ! Au sens propre comme figuré. Mais ce n’est pas contre lui qu’il déciderait d’abandonner. Le jeune étalon se demandait même ce qu’il pouvait bien lui vouloir. Par contre, cette fois, il fut plus patient. Enfin, si on veut. L’homme le « laissait » faire son manège pendant quatre mois. Et le poulain d’un an et demi gagnait en endurance, tandis que sa haine, de son côté, continuait de grandir. Peut être cherchait-elle à s’emparer entièrement de lui ? Cela était déjà fait ! Ou presque. En tous cas, l’étalon ne réfléchissait plus et agissait de manière « logique », d’après lui. Cela faisait donc 6 mois, quand, l’homme en question décida de lui faire faire autre chose.

    => Jusque ses deux ans - Partie 3 : …et de leurs « manières »
    Au début, cela commençait « comme d’habitude ». Il essayait d’avoir le contrôle de l’animal qui se débattait dans la souffrance, et était sale, puisque le coup de brosse était toujours aussi peu important… Et les blessures qui continuant de le faire souffrir n’arrangeaient rien, surtout qu’il continuait de grandir ! Les bonhommes n’avaient pas encore eu l’idée d’agrandir un peu tout ça. Le fait que « SS » n’est qu’un poulain avait du leur sortir de la tête.
    Donc, voilà. Le jeune cheval n’avait pas encore fait la découverte de la longue cravache que l’on utilise pour le dressage. Et, c’était pour cette raison, que l’homme l’avait. Enfin, il l’avait laissée de côté pour le moment, « au cas où le cheval ne serait pas assez sensible ». Il fit donc joujou avec ses talons et mains pour, finalement, obtenir ce qu’il voulait. Cela prenait du temps. Il ne lui restait que six mois pour tout finir. Le peu qui restait était le plus difficile, et peu de temps… Il lui faisait faire un peu tout en même temps, si bien que l’équidé ne savait plus où donner de la tête, luttant en même temps contre ce bipède qui ne cherchait même plus à avoir le dessus. Rodéo et dressage, est-ce possible ? En alternant les deux, au bout de cinq mois, il arriva à quelque chose. Le jeune cheval se cabrait, ruait quand on le lui demandait. Il n’arrivait pas à faire mieux. Il était donc au « tiers » débourré. En fait, il pouvait garder selle, filet sur lui, ruer et se cabrer, souffrir et accélérer. En gros, c’est tout. Vous allez me dire que c’est déjà pas mal, mais…

    => Jusque ses trois ans
    Voilà que le jour d’envoyer le cheval chez son propriétaire arriva. Pas bête, il demanda à l’essayer avant. Normal, vous allez dire. L’homme qui passait son temps sur son dos le tenait bien fermement, puis le lâcha enfin dans le paddock. « SS » se mit tout de suite à ruer, tirant sur son mors (et oui, il se faisait aussi souffrir…), ruant, se cabrant tout comme on le lui avait appris. Et l’acheteur se retrouva désarçonné, au bout de quelques temps. Il se dépêcha même de quitter le paddock. Pourtant, l’équidé ne faisait plus attention à lui : il se battait contre son autre ennemi, le harnachement. Le costaud se décida donc à le lui retirer, tandis que l’acheteur fuyait cet endroit, se décidant à ne pas l’acheter. La p’tite blonde était très déçue, elle qui croyait pouvoir, enfin, faire du profit. Elle vira celui qui s’était occupé du cheval, tandis que, quelques jours après, la police arriva à l’école du dressage. L’acheteur avait décidé de porter plainte (pourtant, c’est lui qui l’avait voulu), et il disait que sa preuve était « SS ». L’école fut donc fermée, ils reçurent une amende (l’acheteur aussi), et tous les chevaux furent envoyés à des associations ou d’autres personnes qui voulaient leur montrer une autre vision de ce que pouvaient faire les bipèdes. « SS », lui, fut aussi emmené dans une association. Tous les chevaux consultèrent un vétérinaire, et il fallut donner des tranquillisants à certains, donc le petit gris. Il prit beaucoup de temps à se remettre de ses blessures, et prit un peu de poids. Il était un peu trop mince… Et sa bouche le faisait tellement souffrir que, parfois, il mangeait vraiment peu de choses. Mais les autres chevaux avaient été débourrés plus tard que « SS » et donc pas subi tout à fait le même calvaire. Ils étaient agressifs, mais pouvaient tout de même être plus contrôlés que le jeune étalon. Il passa environ un an dans cette association. Le cheval ne s’était toujours pas habitué à cette présence qu’il jugeait anormale : celle de l’homme. Et c’est quelques temps après ses trois ans qu’un représentant d’Eternity Ranch passa par là, et décida de le ramener avec lui. Il dut, donc, prendre l’avion jusque l’Australie. N’ayant jamais été enfermé dans un petit espace (sauf jeune), l’étalon eut du mal à accepter ces longues heures enfermé, plus le van pour arriver jusque son nouveau chez soi…




IN THE REALITY




  • Prénom/Pseudo : Emilie/Janou
  • Comment avez-vous connu le forum : Top-sites, il y a longtemps, je crois ^^
  • Comment le trouvez-vous ? : Toujours aussi bien ♥
  • Codes : OKAY • SKYE
  • Autres : Je suis désolée, j'ai du mal à me remettre au RP. La pause a été trop longue, mais j'ai vraiment envie de m'y remettre ! Et Minnie ne m'inspirait vraiment pas... J'espère donc pouvoir, enfin, recommencer à RP ici ^^. Je termine dans la semaine, cette fois ! ^^


Dernière édition par Iwa - SS le Sam 27 Nov - 9:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Iwa - SS

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 23
Amour : Qui sait ?
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Age: 3
Relations:

MessageSujet: Re: « SS » - [ Validé ]   Ven 26 Nov - 8:20

Désolée du double post, mais c'est pour dire que j'ai terminé (:
Revenir en haut Aller en bas
Skуe Stewart
Modo

avatar

Féminin Nombre de messages : 623
Age : 25
Type (humain, cheval...) : Humain
Age : 18 ans
Amour : ...
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Relations:

MessageSujet: Re: « SS » - [ Validé ]   Sam 27 Nov - 5:47

    Re-Bienvenue parmi nous :] ! Alors c'est presque bon Smile Il manque une qualité, ensuite je n'ai pas très bien compris la fin du caractère de « SS » avec les oiseaux ^^. Je crois que c'est tout ! Sinon les codes sont bons Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Iwa - SS

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 23
Amour : Qui sait ?
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Age: 3
Relations:

MessageSujet: Re: « SS » - [ Validé ]   Sam 27 Nov - 6:16

Merci ! Et je vais modifier ça x)
La fin du caractère, c'était juste pour dire qu'il fonce toujours sur les oiseaux, donc s'enfuient toujours, mais ça fait tout de même 3 ans qu'ils ont peur ^^" Il pourrait "comprendre" ça '_'

Edit : là, c'est bon ? x)
Revenir en haut Aller en bas
Lena
Admin

avatar

Féminin Nombre de messages : 2583
Age : 23
Type (humain, cheval...) : Ghost .. ?
Age : 20
Amour : ...
Date d'inscription : 17/12/2006

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Relations:

MessageSujet: Re: « SS » - [ Validé ]   Sam 27 Nov - 7:40

    Re-Welc =)

    C'est presque bon, juste je pense que tu devrais reformuler un peu la fin de ton caractère, ça reste quand même assez dur à comprendre. Oui je chipote, je sais --'
    Promis après je te valide xD
Revenir en haut Aller en bas
http://x-endless-night-x.skyblog.com
Iwa - SS

avatar

Féminin Nombre de messages : 415
Age : 23
Amour : Qui sait ?
Date d'inscription : 14/09/2008

Feuille de personnage
Age: 3
Relations:

MessageSujet: Re: « SS » - [ Validé ]   Sam 27 Nov - 9:29

D'accord, je m'occupe de ça x)

Edit : Fait '_'
Revenir en haut Aller en bas
Pink Moon

avatar

Nombre de messages : 107
Age : 24
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: « SS » - [ Validé ]   Sam 27 Nov - 10:08

Bienvenue !! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Lena
Admin

avatar

Féminin Nombre de messages : 2583
Age : 23
Type (humain, cheval...) : Ghost .. ?
Age : 20
Amour : ...
Date d'inscription : 17/12/2006

Feuille de personnage
Age: 20 ans
Relations:

MessageSujet: Re: « SS » - [ Validé ]   Sam 27 Nov - 11:44

    Voilà c'est parfait ! Tu peux jouer Wink

    N'oublie pas d'aller de trouver un humain dans la partie "Couple".
Revenir en haut Aller en bas
http://x-endless-night-x.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « SS » - [ Validé ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
« SS » - [ Validé ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternity Ranch :: • Présentation des chevaux :: • Etalons & Hongres :: ☺ Papiers vérifiés.-
Sauter vers: